Menu
MSR, Musée Sain MSR, Musée Sain


Place Saint-Sernin. Tél. : 05 61 22 31 44. Ouvert 7/7. 10:00-18:00. Gratuit pour les - de 18 ans. Gratuit pour tous chaque 1er dimanche du mois.

Femme assise allaitant un enfant




Cette jolie statuette en terre cuite moulée date de la fin du VIème siècle avant notre ère.

Il s'agit d'une femme assise de face sur un fauteuil haut, à dossier à oreillettes, les pieds joints reposant sur un tabouret aujourd'hui disparu. Elle tient dans ses bras un enfant, posé latéralement : elle soutient son dos de la main gauche et ses genoux de sa main droite. Il tête le sein gauche et tient l'autre sein de la main gauche. Elle est vêtue d'un chiton qui l'enveloppe entièrement : les plis ronds, obliques, soulignent ses jambes, visibles sous l'étoffe. Les pieds dépassaient de la tunique (ils ont aujourd'hui disparu).
Elle porte un collier rond et rigide autour du cou, un torque semble-t-il ; le visage est rond, les sourcils épais, les yeux à peine marqués, globuleux et allongés ; le nez est gros ; les lèvres charnues affectent un léger sourire au-dessus d'un menton proéminent et rond. Deux masses plates de cheveux, séparées par une raie médiane, dégagent un front étroit et paraissent se réunir sur la nuque. Un voile long, sans pli, recouvre l'arrière de la tête et descend jusqu'aux épaules.

Cette représentation est assez caractéristique de l'art de l'époque archaïque où le coroplathe (de Koré, la jeune fille, en grec ; celui qui fait des figurines en terre cuite) applique aux figurines les principes de la statuaire, avec un léger retard toutefois.
A noter, ici, l'absence du modelé du corps de l'enfant, très schématisé malgré un rendu fidèle des volumes. Les formes un peu lourdes, le sourire traduisent l'influence ionienne.

Une expression d'épanouissement, conventionnelle, éclaire le visage qui, associé à la raideur hiératique, impose la religiosité de la figurine. Elle témoigne des préoccupations religieuses des Etrusques comme des Grecs de cette époque, où Déméter avait supplanté l'antique déesse-mère. Le Temple de Déméter-Malophoros de Sélinonte, en Sicile, a livré un matériel semblable. Une des statuettes, conservée au Musée du Louvre (Inv. C.A. 2944), datée des alentours de 500 avant notre ère, s'apparente à celle-ci : même attitude, même modelé, même couleur de terre, même absence d'engobe ou de polychromie. Tout semblerait donc indiquer une origine sicilienne si ce n'est Sélinonte.
Cependant, les ateliers de Véiès (Veio au nord de Rome), site étrusque, en ont aussi livré de similaires. Elle pourrait donc être étrusque plutôt que grecque.

Dimensions en centimètres : 18 (H) ; 9 (l) ; 6,2 (P)

Lu 540 fois

Suivez-nous
Facebook
Twitter
Instagram
Pinterest
YouTube







Inscription à la newsletter