Menu
MSR, Musée Sain MSR, Musée Sain


Place Saint-Sernin. Tél. : 05 61 22 31 44. Ouvert 7/7. 10:00-18:00. Gratuit pour les - de 18 ans. Gratuit pour tous chaque 1er dimanche du mois.


La classe, l’œuvre !




Suite à la visite de l'exposition temporaire Le vase qui parle , présentée au musée Saint-Raymond, musée des Antiques de Toulouse, un travail a été mis en œuvre à partir de l'observation des céramiques grecques exposées et en lien avec la mythologie et la guerre de Troie. Il est réalisé dans le cadre de la manifestation La classe, l’œuvre ! organisée par les ministères chargés de la Culture et de la Communication et de l’Éducation nationale à l'occasion de la Nuit européenne des musées 2017.
 
Il a été réalisé dans un délai très court par des élèves de 3ème au collège Georges Chaumeton de L'Union (31), avec leur professeur Claire Van Beek.

Les élèves ont réalisé des vidéos en Stop motion ; les personnages principaux de la guerre de Troie voient leur histoire racontée et illustrée de telle façon qu'il semble que les scènes peintes sur les céramiques se sont animées.

Exemple de vidéo : Une amitié hors du commun


Oeuvre étudiée

Amphore attique à figures noires
inconnu
H. 0.305 D. 0.194 vers 510 avant J.-C., Attique Provenant de Vulci. Collection du Comte de Clarac
Inv. 26070

Amphore à col de petite taille, aux anses trifides légèrement concaves.
Scène figurée B : défilé de guerriers. un homme barbu, couronné, vêtu d'un himation et tenant une lance ou un bâton est assis sur un diphros. Il est entouré de deux guerriers marcahnt vers la gauche ; dissimulés derrière leur grand bouclier rond, l'hoplon, ils tiennent une lance, ils sont coiffés d'un casque corinthien à cimier sur hampe et portent des cnémides.
Des rehauts rouges et blancs soulignent le décor des boucliers : dauphin en épisème à gauche, canthare flanché de quatre gros points rouges pour celui de droite.
Si l'on trouve des scènes de défilés de guerriers dans la céramique grecque, elles sont moins fréquentes que les scènes de combat, les scènes d'entraînement ou celles comportant des cavaliers. Les deux guerriers portent l'équipement habituel de l'hoplite ; leur cuirasse est dissimulée par leur bouclier sur lequel l'épisème est à la fois décor apotropaïque et signe de reconnaissance. La présence de l'homme plus âgé, assis, présidant au défilé, peut faire référence à une institution de la cité.

Lu 455 fois

Suivez-nous
Facebook
Twitter
Instagram
Pinterest
YouTube







Inscription à la newsletter