Menu
MSR, Musée Sain MSR, Musée Sain


Place Saint-Sernin. Tél. : 05 61 22 31 44. Ouvert 7/7. 10:00-18:00. Gratuit pour les - de 18 ans. Gratuit pour tous chaque 1er dimanche du mois.

Statère d'Aspendos (Pamphylie)




Aspendos (sud de la Turquie actuelle) a frappé ce type de monnaie (statère) entre la fin du Ve siècle et 370 avant notre ère environ.

On voit sur ces émissions deux lutteurs s'affrontant. La même position des corps se retrouve sur une base en marbre du musée national d'Athènes mais également sur des vases.

Les lutteurs sont disposés en diagonale, un de leurs pieds est placé de travers, vers l'avant. Les genoux sont en légère flexion; le dos, les épaules, le cou et la tête sont inclinés afin de n'offrir aucune surface d'attaque à l'adversaire. Le but étant de tenter de saisir le poignet de l'adversaire. Le fait de se prendre mutuellement les mains correspond tout à fait à la position de combat actuelle.

Sur le flan opposé, un gymnète, soldat à pied (fantassin) manie une fronde. Il est vêtu très légèrement car ces combattants (dont le nom signifie « nu ») étaient d'origine modeste, incapables de s'offrir une armure et encore moins un cheval.

Devant le frondeur, on distingue un triskèle. Il s'agit de la représentation de trois jambes humaines ou de trois spirales entrecroisées qui trouve son origine dans l'observation de la course du soleil; sur les monnaies d'Aspendos, les jambes du triskèle sont dirigées vers la gauche. Ce motif sera notamment repris, bien plus tard, de manière très schématisée, sur les monnaies en argent dites à la croix du Sud-Ouest de la Gaule.


394-300 avant J.-C.

Argent.

10,82 gr.

Inv. 2000.15.140.


Lu 537 fois

Dans la même rubrique :
< >

Suivez-nous
Facebook
Twitter
Instagram
Pinterest
YouTube







Inscription à la newsletter