Menu
MSR, Musée Sain MSR, Musée Sain


Place Saint-Sernin. Tél : 05 61 22 31 44. Ouvert du mardi au dimanche, de 10 h à 18 h. Entrée gratuite pour tous jusqu'au 21 octobre

Hydrie du Peintre d'Amykos




Le Peintre d’Amykos, nommé d’après une hydrie conservée au Cabinet des Médailles à Paris, fait partie de l’atelier « proto-lucanien », rassemblant les premiers peintres grecs d’Italie méridionale, ayant probablement travaillé à Métaponte durant le dernier quart du Ve siècle avant notre ère. Il utilise le style de la figure rouge apparu à la fin du VIe siècle en Grèce continentale. Il a décoré de nombreux types de vases grecs comme les cratères, des vases à boire comme le skyphos, mais aussi des hydries.
Conventionnellement, l’hydrie est un vase qui sert à contenir de l’eau, mais dans l’Antiquité, il n’est pas rare de la voir associée au monde des morts. En effet, l’eau lustrale est un élément essentiel de la toilette funéraire.
Le Peintre d’Amykos a décoré bon nombre d’hydries, de tailles différentes et dont les scènes peuvent varier de l’une à l’autre.
 
Sur ce vase, on observe une jeune femme tendant la main à un jeune homme nu, sur le départ, et qui lui tend en retour un rinceau végétal stylisé.
Cette mise en scène entre jeune homme et jeune femme est très courante dans la production de ce peintre, mettant ainsi en exergue les valeurs morales grecques, de vertu et de séduction. Le rinceau végétal porté par le jeune homme peut être compris comme un cadeau ou une marque d’intérêt pour la femme face à lui.

Lieu de découverte inconnu. 420-400 avant notre ère.
Inv. 26272
 
Photo : Mathieu Scapin - CC BY-SA 4.0
Photo : Mathieu Scapin - CC BY-SA 4.0

Lu 234 fois

Suivez-nous
Facebook
Twitter
Instagram
Pinterest
YouTube







Inscription à la newsletter